Les retards et la congestion s’aggravent dans les ports du sud de la Chine

La situation de congestion dans les ports de Chine du Sud continue de s’aggraver, impactant bien plus de 100 navires de grandes compagnies maritimes, puisque les escales des navires à Yantian et dans d’autres ports de la région sont omises ou détournées.

En conséquence, un retard de 15 jours pour les départs des ports de cette région est prévu. Aussi les taux de fret par conteneur, déjà à des niveaux records, devraient encore augmenter.


Alors que la pire congestion a été observée au terminal international de conteneurs de Yantian (YICT), dont la productivité a été maintenue à un faible niveau en raison des conditions de travail liées au Covid, selon ONE, les terminaux voisins de conteneurs de Shekou (SCT) et de Chiwan (CCT) fonctionnent également à une capacité largement supérieure à 90 %.

Le 8 juin, Maersk a informé ses clients qu’elle s’attendait à des retards de plus de 15 jours à Yantian, contre 14 jours précédemment annoncés. L’entreprise a déclaré que les opérations du terminal occidental de YICT avaient été suspendues, tandis que le terminal oriental fonctionnait à 30 % des niveaux de productivité normaux.

Les analystes de project44 ont constaté que le temps de séjour minimum à YICT en tant que port de chargement était d’un jour, tandis que les temps de séjour médians étaient au maximum de 18 jours, et que le temps de séjour minimum à YICT en tant que port de déchargement était également d’un jour, les temps de séjour médians étant bien plus élevés, à 18 jours.

La congestion à YICT et dans d’autres terminaux du sud de la Chine, ainsi que les avis de l’ONE, de Maersk et d’OOCL, font état de 121 expéditions qui, soit ne font pas d’escale, soit se détournent vers d’autres ports.

L’avis du 9 juin de l’ONE a ajouté 25 nouvelles traversées affectées, en plus d’une liste antérieure de 27 traversées publiée le 5 juin. OOCL a indiqué que 26 navires avaient omis de faire escale à Shekou et Yantian. Maersk a énuméré quelque 43 traversées de ses propres navires et de ceux de ses partenaires qui sont touchés, tout en indiquant que seuls trois navires appartenant à Maersk feraient escale à Yantian cette semaine.

Project44 a déclaré qu’environ 32 % de tous les navires approchant de Yantian étaient déjà retardés et que la congestion devrait s’aggraver au cours des prochaines semaines.

La congestion et les retards en Chine du Sud surviennent à un moment où les chaînes d’approvisionnement du transport maritime par conteneurs sont déjà à bout de souffle en raison de la congestion sur la côte ouest des États-Unis, des pénuries d’équipement et des déséquilibres. En conséquence, les taux de fret par conteneur, déjà à des niveaux records, devraient encore augmenter.

«L’augmentation récente du nombre de cas de Covid-19 en Chine a entraîné une fermeture qui risque d’ajouter au coût déjà record de l’expédition de marchandises hors de Chine. Les retards ont déjà eu pour effet de faire monter en flèche les prix du transport maritime en Chine en raison du manque de conteneurs et de l’augmentation de la demande d’exportation», a déclaré Josh Brazil, le vice-président du marketing de project44.

La disponibilité des conteneurs s’aggrave dans les ports du sud de la Chine car moins de boîtes arrivent dans les ports. Selon Container xChange, Yantian a connu une baisse de 19 % des conteneurs entrants entre la semaine 17 et la semaine dernière (semaine 22). Dans le même temps, Nansha a enregistré une baisse de 16,4 % des conteneurs entrants sur la même période et Shekou a connu une chute de 29,6 %.

Source: Seatrade Maritime News